L’histoire de Crouvezier Développement

1860

C’est pour l’ennoblissement textile que Jean-Henri Crouvezier, tisserand de son état, fonde son entreprise en 1860 dans les Vosges.

Années après années, les procédés évoluent et Henri Crouvezier, qui a repris l’affaire en 1936, met lui-même au point un traitement chimique qui rend possible tout le blanchiment et le séchage à l’intérieur des locaux : la première machine de blanchiment au chlorite.

1936
1940

L’entreprise est arrêtée par la guerre en juin 1940.

La modernisation, idée maîtresse de l’entreprise depuis sa fondation, se poursuit dès la reprise de l’activité en 1946.

1946
Année 1960

Les années 60 verront la naissance d’une révolution, via la conception d’un procédé mis au point par les dirigeants de la société Crouvezier-Viala, permettant d’effectuer en 2 heures une série de manipulations qui nécessitaient auparavant 24 à 48 heures. Dès lors, les investissements et les innovations se poursuivront à un rythme soutenu.

C’est l’année de l’automatisation de l’entreprise.

1968
1972

A partir de 1972, l’entreprise a commencé à travailler également avec des fibres synthétiques.

L’entreprise acquiert la première machine à pré-rétrécir le tissu grande largeur en France.

1979
1980

La station d’épuration est mise en route.

En 1995, la société victime d’un incendie, ravageant la totalité de la structure, renait en élargissant sa gamme de procédé. Ceci permis d’offrir aux clients des finitions telles que : la teinture, l’impression, le contre-collage, le grattage ou encore l’enduction.

1995
2007

En 2007, l’entreprise réalise l’achat d’une machine de blanchiment à chaud à la continue.

L’entreprise continue ses investissements afin de répondre de façon précise et qualitative aux cahiers des charges et des clients avec l’achat d’une machine de teinture.

2010
2015

Consciente des évolutions du marché, l’entreprise innove aujourd’hui avec la première machine d’impression numérique grande largeur de France.

Depuis 2016, l’entreprise est reprise par la sixième génération.

Depuis 2016
2016

Naissance de Up’Textile, collaboration avec l’entreprise VALTEX, graveur de cylindre et impression numérique petite laize.

Up’Textile devient 100% Crouvezier.

2018
Fermer le menu
fr_FRFrench
en_GBEnglish fr_FRFrench